Qu’est-ce que le royaume des Cieux?

Le royaume du Christ n’est ni une façon de parler, ni une image de rhétorique. Le Christ, Dieu et Homme véritable, vit et règne, et Il est le Seigneur du monde. Lui seul maintient en vie tout ce qui existe.

Pour parler avec Dieu

Le dernier dimanche de l'Année liturgique, on célèbre la solennité du Christ Roi de l'univers. Dès l'annonce de sa naissance, le Fils unique du Père, né de la Vierge Marie, est défini "roi" dans le sens messianique, c'est-à-dire héritier du trône de David, selon les promesses des prophètes, pour un royaume qui n'aura pas de fin (cf. Lc 1, 32-33).

La royauté du Christ, est demeurée entièrement cachée jusqu'à ses trente ans, passés dans une existence ordinaire à Nazareth. Puis, au cours de sa vie publique, Jésus inaugura le nouveau Royaume qui "n'est pas de ce monde" (Jn 18, 36) et à la fin, le réalisa pleinement à travers sa mort et sa résurrection. (Benoît XVI, 20 Novembre 2005)

Un royaume de paix

Le royaume du Christ n’est ni une façon de parler, ni une image de rhétorique. Le Christ vit, en tant qu’homme aussi, avec ce même corps qu’Il a assumé dans l’Incarnation, qui est ressuscite après la Croix et qui subsiste, uni à son âme humaine, et glorifie dans la Personne du Verbe. Le Christ, Dieu et Homme véritable, vit et règne, et Il est le Seigneur du monde. Lui seul maintient en vie tout ce qui existe.

Alors pourquoi n’apparaît-Il pas maintenant dans toute sa gloire? Parce que, bien qu’Il soit dans le monde, son royaume n’est pas de ce monde (Jn 18, 36), Jésus avait répondu à Pilate: Je suis Roi. Et je suis né pour cela, pour rendre témoignage à la vérité; quiconque appartient à la vérité écoute ma voix (Jn 18,37). Ceux qui attendaient du Messie un pouvoir temporel, visible, se trompaient: le royaume de Dieu n’est pas fait de nourriture et de boisson, mais de justice, de paix et de la joie de l’Esprit Saint (Rm 14, 17).

Quand le Christ passe, 180.

Comme du filet que l’on hale sur la plage

La perfection du royaume, le jugement définitif de salut ou de condamnation, ne sont pas de ce monde. Aujourd’hui, le royaume est comparable aux semailles, à la croissance du grain de sénevé. A la fin, il en sera comme du filet que l’on hale sur la plage: on en sortira, pour leur faire connaître un sort différent, ceux qui ont accompli la justice et ceux qui ont commis l’iniquité. Mais, tant que nous vivons ici-bas, le royaume est semblable au levain que prit une femme et qu’elle mélangea à trois mesures de farine, jusqu’à ce que toute la masse ait fermenté.

Quand le Christ passe, 180.

Un règne sur notre quotidien

Il n’y a pas de situation sur terre, aussi petite et aussi banale qu’elle paraisse, qui ne puisse être une occasion de rencontrer le Christ, qui ne puisse être une étape dans notre cheminement vers le Royaume des Cieux.

Quand le Christ passe,22

Au cœur des occupations de la journée, à l’instant de vaincre la tendance à l’égoïsme, lorsque nous éprouvons la joie de l’amitié envers les autres, dans tous ces moments-là, le chrétien doit retrouver Dieu. Par le Christ et dans l’Esprit Saint, le chrétien accède à l’intimité de Dieu le Père, et parcourt son chemin en cherchant ce royaume qui, bien que n’étant pas de ce monde, se prépare et commence dans ce monde.

Quand le Christ passe, 116

Davantage encore

Considère ce qu’il y a de plus beau et de plus grand sur terre…, ce qui plaît à l’intelligence et aux autres facultés…, et ce qui est plaisir de la chair et des sens…

Considère aussi le monde, les autres mondes qui scintillent dans la nuit : l’univers entier. — Eh bien ! tout cela, joint à l’assouvissement de toutes les folies du cœur…, tout cela ne vaut rien, n’est rien et moins que rien, à côté de ce Dieu — ton Dieu ! — trésor infini, perle très précieuse, Dieu humilié, Dieu esclave, qui s’anéantit sous la forme de serviteur dans la crèche où il voulut naître, dans l’atelier de Joseph, dans la Passion et dans sa mort ignominieuse… et dans la folie d’Amour de la sainte Eucharistie.

Chemin, 432

Tu écrivais: "simile est regnum caelorum" — le Royaume de Dieu est semblable à un trésor... Ce passage du Saint Evangile est tombé dans mon âme et il s'y est enraciné. Je l'avais pourtant lu tant de fois, sans en saisir le sens, la divine saveur".

Tout! L'homme sage doit tout vendre pour obtenir le trésor, la pierre précieuse de la Gloire!

Forge, 993

Dans le Christ, nous trouvons tout idéal car il est Roi, il est Amour, il est Dieu.

Chemin, 426

On s’en empare avec le saint combat de tous les instants

D’aucuns se comportent, toute leur vie durant, comme si le Seigneur n’avait parlé de don de soi et de conduite droite qu’aux gens à qui il n’en coûte pas (or ils n’existent pas !) ou aux gens qui n’auraient pas besoin de lutter.

Ils oublient que c’est à tous que Jésus s’adresse quand il dit que l’on s’empare du Royaume des Cieux par la violence, par le saint combat de tous les instants.

Sillon, 130

Nous sommes tous concernés

Il en va du Royaume des Cieux comme d’un propriétaire qui sortit au point du jour afin d’embaucher des ouvriers pour sa vigne. Vous connaissez déjà le récit : cet homme revient à plusieurs reprises sur la place pour embaucher des ouvriers. Certains ont été appelés de bon matin ; d’autres à la tombée du jour.

Ils reçoivent tous un denier : le salaire que je t’avais promis, c’est-à-dire mon image et ma ressemblance. L’image du Roi est gravée sur le denier. Telle est la miséricorde de Dieu, qui appelle chacun conformément à ses circonstances personnelles parce qu’il veut que tous les hommes soient sauvés. Quant à nous, nous sommes nés chrétiens, nous avons été élevés dans la foi, nous avons été très clairement choisis par le Seigneur. Telle est la réalité. Ainsi, lorsque vous êtes invités à répondre, même si ce n’est qu’à la dernière heure, pouvez-vous rester sur la place publique, à vous dorer au soleil comme nombre de ces ouvriers, parce qu’ils avaient du temps en trop ?

Nous n’avons pas de temps à perdre, pas même une seconde. Et je n’exagère pas. Le travail ; le monde est vaste et des millions d’âmes n’ont toujours pas entendu clairement la doctrine du Christ. Je m’adresse à chacun d’entre vous. Si tu as du temps en trop, réfléchis un peu : il est très possible que tu sois plongé dans la tiédeur ; ou que, surnaturellement parlant, tu sois infirme. Tu ne bouges plus, tu es immobile et stérile, tu ne fais pas tout le bien que tu devrais transmettre à ceux qui t’entourent, dans ton milieu, dans ton travail, dans ta famille.

Amis de Dieu, 42

La porte du Ciel

Voici la clé qui ouvre la porte du Ciel et permet d’y entrer : « qui facit voluntatem Patris mei qui in coelis est, ipse intrabit in regnum caelorum ». C’est celui qui fait la volonté de mon Père qui entrera !

Chemin, 754

Pour notre Mère Sainte Marie, nous ne cessons jamais d’être petits, parce qu’elle ouvre pour nous ce chemin du Royaume des cieux, qui sera donné à ceux qui se font enfants. Nous ne devons jamais nous écarter de Notre Dame. Comment l’honorer? En la fréquentant, en lui parlant, en lui montrant notre affection, en considérant attentivement dans notre cœur les scènes de sa vie sur la terre, en lui parlant de nos luttes, de nos réussites et de nos échecs.

Amis de Dieu, 290

- "Le Christ Roi" homélie publié dans Quand le Christ Passe: Telécharger document en format pdf ici